Applications Instrumentation avionique


La Simulation/Capture de données aux formats Bus Avionique :

Les cartes et modules de test permettent de simuler ou capturer des données aux formats bus avioniques ARINC 429, MIL-STD-1553 ou ARINC 664.

Ces équipements sont utilisés dans des bancs de test aéronautiques, utilisés pour valider le fonctionnement de sous-ensembles avioniques échangeant des informations via ces bus de données (par exemple un système de freinage, une motorisation, un système d’alimentation, un système hydraulique etc…). Ces bancs d’essais peuvent de différente nature :

  • Banc de qualification, pour valider le bon fonctionnement d’un sous-ensemble
  • Banc d’endurance, pour valider la tenue dans le temps d’un sous-ensemble
  • Banc d’essais sous conditions climatiques, pour valider la tenue d’un sous-ensemble dans différentes conditions d’environnement
  • Banc de recette production, pour valider le bon fonctionnement d’un sous-ensemble en sortie de production

Lorsqu’ils sont portables (analyseur portable), ces équipements peuvent être aussi utilisés en maintenance à bord des avions.

Le Data Loading ARINC 615 / 615A :

Les data loader permettent de télécharger des données/programmes à bord des avions civils et militaires selon les standards ARINC 615 (Ethernet) et  ARINC 615A (ARINC 429) pouvant être utilisés au sol. Ces produits sont utilisés par les compagnies aériennes et  les MROs du monde entier.

Les avancées technologiques ces 2 dernières décennies ont complexifié et démultiplié les logiciels embarqués et les données de configurations à bord des avions. Les opérations de maintenance nécessitent de mettre en place des procédures pour adresser :

  • La production, l’approvisionnement et la distribution des logiciels
  • La traçabilité des modifications logicielles
  • Le contrôle et les audits qualité

Les anciens Boeing 737 et Airbus A320 étaient chargés initialement avec 30 ou 40 logiciels (appelés « Loadable Software Parts » ou LSP) avec des mises à jour peu fréquentes. Avec l’introduction du Beoing 777 dans les années 90, ce nombre a atteint 120+ LSPs. Les nouvelles générations comme le Boeing 787 ou l’Airbus A380 ont plus de 500 LSPs qui sont chargés sur plus de 900 équipements. Le chargement de ces LSPs est devenu un challenge et l’ancien mode d’utilisation de floppy ou de disque demandant des heures de travail et de transfert de ces données est devenu trop complexe à gérer. De nouvelles offres s’appuyant sur les technologies wireless et web facilitent aujourd’hui ces opérations de mise à jour logicielle.